Soirée de clôture de l’année Universitaire

Aucun texte alternatif disponible.

Cette année scolaire se termine comme à l’accoutumée sur une série d’examens, certains sont passés, d’autres sont encore à venir. Mais dans cette effervescence de révisions et de travaux à rendre il semble qu’une bonne partie des étudiants francophones de Bucarest se soit accordé une pause en cette soirée du mardi 6 juin afin de se retrouver à Casa Universitarilor pour un repas spécial Ramadan offert par l’Ambassade de Tunisie, l’Ambassade du Maroc et l’association Accueil Francophone de Bucarest.

Le programme

 Il est 19h30, la salle se met en place. La soirée est introduite par Cyril l’un des fondateurs du comité et Georgia, membre depuis peu. Georgia est une ancienne participante du programme d’échange Erasmus, Cyril a fait un an comme volontaire international de la francophonie à Bucarest et poursuit pour l’instant son parcours en Roumanie. Forts d’expériences internationales, ils nous proposent un débriefe sur le pluralisme et le développement social, ce qu’ils génèrent, ce qu’ils induisent. Une introduction parfaite pour enchaîner sur nôtre dîner multiculturel.

 

21h, le buffet IFTAR RAMADAN ouvre. Les tables sont remplies de hors-d’œuvres et de gâteaux. Une soupe précède les couscous marocains et tunisiens. En seulement une journée, les formulaires d’inscription ont été épuisés et l’événement affiche complet. Plus d’une centaine d’étudiants sont présents, entourés de journalistes, de résidents francophones ou de membres d’institutions.

 

Le petit plus qui fait tout

Pour tout vous dire, mon coup de cœur de la soirée fût pour Mesdames les ambassadeures qui se sont prises au jeu de l’organisation et on fait le service du couscous depuis l’arrière du buffet, ou celui des briques et desserts en se faufilant dans la foule de gourmands. Outre le dîner somptueux qu’elles nous ont offert pour lequel nous les remercions chaleureusement, je tiens à saluer leur humble démarche et aussi leurs sourires radieux qui ont permis un rapprochement humain et symbolique entre étudiants et institutions étatiques. Un modèle de modestie et de soutien à la jeunesse que je ne suis pas prête d’oublier.

Et puisque nous sommes dans les remerciements, le Comité a été ravi de ce partenariat inédit avec l’association d’Accueil Francophone de Bucarest qui a participé activement à la réalisation de l’événement. Une telle association nous fait profiter d’une nouvelle mixité sociale, et comme chacun sait la diversité est l’un des moteurs de notre organisation.

C’est le coeur gros que j’écris cet article qui sera sûrement mon dernier puisque je repars en France. Ce dîner fût une merveilleuse opportunité de dire au revoir à toutes ces personnes qui s’impliquent tant pour le partage interculturel, la promotion de la diversité et qui offrent aux étudiants de toutes provenances des opportunités de formation professionnelles inédites. Pour le comité des étudiants francophones Gaudeamus et pour tous ceux qui les soutiennent, je vous souhaite toute la réussite que votre projet mérite. L’avenir, avec vous, s’annonce haut en couleurs.

 

4.jpg (1440×1223)

Lucie Misset – CEFG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *