Les journées internationales francophones du web

 

Un tour aux #webdays de Bucarest, les journées internationales francophones du web


 

Les journées internationales francophones du web se sont déroulées du 21 au 23 avril 2017 à l’Université Polytechnique de Bucarest. Animées par des professionnels reconnus, elles étaient déclinées en 15 conférences et ateliers gratuits autour de thématiques telles que entrepreneuriat, l’innovation, le numérique et le journalisme… Et comme c’était une exclusivité, on s’est donc permis de vous faire un compte rendu !

#leprojet

Tout a commencé en octobre 2016 avec la rencontre du président du réseau Webdays, Farid Arab, à Sofia lors du rassemblement des jeunes francophone d’Europe centrale et orientale de Libre Ensemble. Il aura suffi d’un instant, une conversation, une vision pour faire naître ce projet ambitieux : la Roumanie serait le premier pays européen à accueillir les Webdays et le comité des étudiants francophones Gaudeamus avait quelques mois pour organiser leur venue.

#jour1

C’est donc un vendredi matin que les journées internationales francophones du web ont démarrées en présence de mesdames et messieurs les ambassadeur.e.s de Tunisie, du Maroc et d’Algérie, après le lancement de l’événement sur Facebook, la veille, en direct du château de Dracula à Bran. Déjà question mise en lumière, on apprécie l’entrée en

matière. L’ouverture officielle a immédiatement fait place à la conférence de Farid Arab sur les différents modèles de startups , une présentation riche de modèles inspirants qui plante le décor pour les 3 jours à venir.  S’est enchaînée la conférence de Lamine Talakela sur les télécommunications du futur, selon lequel l’expérience utilisateur prédomine dans l’évolution des technologies de communication ; un véritable challenge pour lui puisqu’il la menait en anglais pour la première fois. Et en fin de matinée, c’est la conférence sur le Blockchain de Chris Cokson qui a pris la relève avec un moyen de transfert d’argent rapide, sécurisé, transparent qui supprime les intermédiaires et permet la traçabilité des transactions.

Après le déjeuner offert par l’ambassade du Maroc, le groupe de participants s’est scindé en trois : un pour la conférence sur le mapping vidéo et la réalité virtuelle, un pour l’atelier Libres ensemble et un pour l’atelier développement personnel. La conférence sur le mapping vidéo conduite par le Dr. Nizar Djalal Adnani donnait des conseils pratiques pour réaliser ses propres animations vidéo à projeter sur des structures fixes en relief (objets, monuments) afin de leur donner vie. Une technique qu’il décrit lui-même comme super-immersive et impressionnante, c’est simple on adore ! Il était suivi de Jean-Batiste Massif qui nous a initiés à la réalité virtuelle  ou augmentée puis a centré son propos sur la visite virtuelle et son « uberisation », les questions de coût et de rentabilité. Cette technique hyper-attractive rend ainsi les espaces accessibles à distances et de manière interactive ! En parallèle il y avait donc l’atelier Libres ensemble, des discussions autour de la démocratie et de la radicalisation, un atelier utile, humain qui ravive l’esprit critique. Et enfin, dans une autre salle, l’atelier de développement personnel de Sébastien Socchard entamé par quelques minutes de méditation suivies de questions-réponses, abordant essentiellement les aspirations personnelles, la connaissance de soi et les croyances limitantes. Une bouffée d’air frais et de motivation combinée à un élargissement du champ des possibles, en tant qu’étudiants, ça nous a parlé tout de suite.

#jour2

 

 

 

 

 

La deuxième journée s’est entièrement déroulée sur deux salles, deux groupes, deux ateliers en simultané. Elle a débuté avec d’un côté Lamine Talakela et sa conférence « Comment digitaliser son entreprise à l’international ? » , des outils et détails sur les étapes d’un développement à l’international. Un cours passionnant ponctué de récits d’expériences, on n’en a pas raté une miette ! Il a été suivi d’une conférence à distance sur les moteurs derecherches/Big Data en anglais avec Jean Khiat qui tient une société de conseil spécialisée en évaluation et création de valeur et le Dr. Kamel Souig qui nous a parlé production d’information et pratiques journalistiques, Information qu’il a introduit comme l’épine dorsale de tout projet. Après toute cette contextualisation, on en retient une superbe prise de conscience sur le fonctionnement des médias, pourquoi, comment, quelles évolutions ? Cette présentation captivante est à publiciser indéniablement. Il y avait d’un autre coté l’atelier « Tinerii si cultura de acum » de Serin Jemaa et Victor Tâpeanu mené en roumain, questionnant la manière de penser les projets artistiques dans l’environnement culturel d’aujourd’hui, en Roumanie et ailleurs, notamment via l’exemple de leur compagnie qui développe un concept de découverte théâtrale gratuites auprès des jeunes personnes dans tout le pays. Et juste avant le déjeuner offert par l’ambassade de Tunisie, on a pu assister à « Fédérer une équipe autour d’un projet », une conférence ultra-stimulante de Norman Heurtematte sur le leadership décomposée en plusieurs points décrivant les objectifs à remplir, les étapes, la vision… Rapide et efficace, ce concentré d’énergie ne manque pas de redonner du peps à nos projets, tout comme il nous donne en main propre les clefs de leur réussite.

L’après-midi s’est partagé entre deux ateliers pratiques : « Startup session » encadré par Thibaud Bennet et Yassine Guerbas d’une part et « Come on Day » par le Dr. Kamel Souig d’autre part. Le premier fût introduit par les caractéristiques de réussite d’une Startup et ses étapes de conception, notamment à travers l’exemple de la prochaine startup de Farid arab. Les participants, séparés en groupes de quatre ont pu ensuite élaborer des projets en équipe et les présenter. Cette simulation encadrée par des professionnels qui nourrit finalement les ébauches réelles de startup portées par nos jeunes étudiants est une aide pratique et précieuse qu’on salue fortement. Enfin, le deuxième atelier « Come on day » donnait accès aux techniques journalistiques audio-visuelles à travers l’exemple pratique d’une interview filmée dans le cadre de la réalisation de l’émission Webdays ainsi que le filmage de différents plans en vue d’un montage vidéo. Une aubaine pour les journalistes en herbes et fondus de communication présents ! Sur ce, notre journée épuisante s’est terminée.

 

 

 

#jour3

 

 

 

 

 

Dernier jour de notre événement, plus léger puisqu’il se concentrait sur la matinée. On aurait pu croire qu’une conférence sur le « CV,  lettre de motivation, les bonnes pratiques » même si indispensable, serait du déjà vu pour les participants qui n’en sont pas à leur première. Pourtant Nizar Djalal Adnani non seulement vous livre les bonnes pratiques généralisées dirons-nous mais surtout de nouvelles perspectives d’actions pour enrichir le CV, également les secrets d’une candidature extraordinaire, les outils numériques, les détails qui changent tout, toujours de manière interactive, imagée, et avec humour si bien qu’on reste pendu à ses lèvres pendant toute l’heure. Pour finir et dans une totale complémentarité, c’est le Dr. Kamel Souig qui rentre en scène pour nous expliquer comment gérer les réseaux sociaux professionnels pour trouver un job. Faut dire que ces deux ateliers combinés vous donnent une tonne d’idées et une envie folle de refaire toutes vos candidatures dans la foulée ! Il a donc mentionné quelques réseaux mais principalement parlé de Linkedin, abordant de manière détaillée la création d’une identité virtuelle attractive et l’optimisation de la recherche d’emploi à travers le numérique, élément incontournable de nos jours.

L’événement s’est clôturé sur un dîner offert par l’ambassade d’Algérie. On félicite au passage le village associatif de l’événement avec RObotiqueFF qui design des robots et l’association AESO dont les membres construisent des drones, toutes deux font concourir leurs réalisations et nous leur souhaitons toute la réussite qu’elles méritent !

Si vous avez manqué le coche, certains ateliers sont disponibles en vidéo sur la page Facebook startup.live où vous trouverez aussi toutes les actualités en matière d’entrepreneuriat. On vous invite également à visionner l’émission Webdays qui sortira prochainement pour vous faire une idée plus living de l’événement, en espérant vous avoir apporté les clefs du succès durant ces 3 jours de formation ouverts à tous, on vous dit à la prochaine !

Lucie Misset – CEFG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *